14 février 2019

Changement de paradigme dans le monde de la cybersécurité

La fin de l’année 2018 et le début de l’année 2019 ont été riches en évènements chez BSSI.

Pour la première fois, nous avons participé en tant que visiteur à la conférence Black Hat Europe tenue à Londres en décembre dernier.

Par ailleurs en ce début d’année, l’équipe de BSSI était également présente pour la onzième édition du Forum International de la Cybersécurité 2019. Présent aux premières loges en tant qu’exposant, nous nous réjouissons du succès grandissant de cet évènement avec près de 9 700 participants contre 8 600 l’année dernière.

Nous tenions à remercier les organisateurs, les clients et les visiteurs avec qui nous avons pu échanger et partager pendant ces évènements.

Ces deux conférences nous ont permis d’observer un changement de paradigme qui s’opère actuellement dans le monde cyber. À travers cet article nous souhaitons vous apporter notre regard critique sur cette transformation.

FIC 2019 / Black Hat 2018


À l’occasion de cette édition du FIC 2019 basée sur le thème « Security and Privacy by design », nous pouvons constater que ce début d’année 2019 marque une nouvelle transition dans la cybersécurité. Nous sommes arrivés dans une ère où les États sont de plus en plus impliqués en matière de cyberdéfense. Les réglementations européennes se renforcent et donnent un cadre pour ses États membres et ses partenaires (Directive RGPD, NIS, Cybersecurity Act, etc.). Nul doute que la coopération entre les États, les entreprises et les citoyens est incontournable pour assurer une cohérence et une efficacité européenne, voire mondiale.

Nous avons également observé cette tendance au cours du discours d’ouverture de la conférence Black Hat Europe 2018 (Discours de Jeff Moss, Fondateur de BlackHat, et de Madame Marina Kaljurand, Chair du Global Commission on the Stability of Cyberspace).

Pour revenir à la France, la stratégie des partenaires cyber se renforce également avec la poursuite de la labélisation par l’ANSSI des produits et des prestations de services. Nous avons ainsi noté pour le FIC 2019, l’annonce de la qualification des trois premiers prestataires PDIS par Monsieur Guillaume Poupard, Directeur Général de l’ANSSI.

Dans le monde de la Défense, la France a franchi une étape supplémentaire dans sa doctrine offensive. C’est officiel, l’arme cyber fait partie des options de « défense, de réplique et d’attaque » au « même titre que les armes conventionnelles » (Discours de Madame Florence Parly, Ministre des Armées, FIC 2019). Il est fort probable que d’autres États aient déjà franchi le pas ou vont le franchir dans un avenir proche.

En tant que professionnel du secteur cyber, nous nous posons la question du cadre d’utilisation de ces armes et du risque qu’elles puissent tomber un jour dans les mains d’États ennemis ou d’organisations criminelles. En effet, suite aux publications d’outils offensifs d’origines « étatiques » par les Shadow Brokers, le monde a pu constater les conséquences et les dégâts dans les entreprises. WannaCry et NotPetya ne sont malheureusement que les premiers exemples de catastrophes industrielles de cette nouvelle ère de la cybersécurité.

Face à ces nouvelles menaces, prenons le côté positif ! Ce changement de paradigme amènera sans aucun doute de nouveaux défis pour les États et pour les entreprises. Nous espérons également que ce changement insufflera une prise de conscience collective auprès des dirigeants.

En effet, la cybersécurité n’est plus une option aujourd’hui, elle fait partie des enjeux stratégiques que les États et les entreprises doivent prendre en compte afin de protéger leurs intérêts.

En conclusion, la cybersécurité a encore de beaux jours devant elle ! Les membres de BSSI seront prêts à vivre avec vous cette nouvelle ère de la cybersécurité ! Toute l’équipe BSSI vous dit à bientôt dans les prochaines conférences et évènements 2019 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *